Actualités> Retour sur la Conférence Green IT du 9 avril 2013...bientôt en podcast !

Retour sur la Conférence Green IT du 9 avril 2013...bientôt en podcast ! - Publié 22 avr. 2013 à 17:05

Conférence « Green IT »

Organisé par l’association Poly’Nantes

Mardi 9 avril 2013 à 18h30 à Polytech’Nantes

Qu’est-ce que le Green IT ?

Le Green IT désigne l’informatique éco-responsable où deux branches sont distinguées :

  • L’IT for GREEN : comment l’informatique peut contribuer à réduire notre impact sur la planète (SmartGrid, dématérialisation, mutualisation de moyens...),
  • Le GREEN for IT : comment éco-concevoir l’informatique (matériel, serveurs, logiciels...) pour consommer moins d’énergie et moins de ressources (terres rares, papier, consommables...).

Cette conférence était orientée GREEN for IT : les sociétés EasyVirt, KaliTerre et l'association Green Code Lab ont présenté des moyens pour réduire l’empreinte de l’informatique.

Martin DARGENT, Dirigeant EasyVirt

La consommation électrique des Data Center représente 2% de la consommation mondiale et les projections sont de fois 4 d'ici 10 ans et pourtant les leviers d’optimisations sont nombreux.

EasyVirt apporte des solutions logicielles pragmatiques dans les data center existants pour limiter cette explosion.

La particularité d’EasyVirt est de baser ses optimisations directement au niveau de la consommation des serveurs, 1 watt non consommé au niveau serveur engendre une économie à minima de 2 watts du fait des différentes pertes en cascade dans le data center (climatisation, onduleur,…).

Les solutions EasyVirt permettent d’améliorer le niveau de disponibilité et la sécurité (pré-requis indispensable dans les salles informatiques) tout en optimisant la gestion des serveurs. Les fonctionnalités apportées vont de la mesure fine de la consommation des serveurs jusqu’au déplacement des machines virtuelles en fonction des besoins ; en passant par la détection des machines pas ou sous-utilisées. Cette optimisation apporte un intérêt écologique mais également économique car en plus de baisser ses coûts électriques, cette rationalisation entraîne des gains importants en coûts de licences, machines, temps…

 

Pour plus d’information : contact@easyvirt.com - www.easyvirt.fr

Olivier PHILIPPOT, Président Green Code Lab

L’association Green Code Lab (GCL) rassemble des experts du développement durable et du green IT, des développeurs et des experts sur le logiciel et a pour objectif d’identifier les bonnes pratiques d’éco-conception, de lancer des projets d’études, de sensibiliser les utilisateurs et les développeurs, ainsi que de promouvoir les actions dans le domaine.

Une des problématiques étudiée est l’absence d’étude de la consommation d’énergie des sites web. En effet, la modélisation est complexe et il existe de nombreux paramètres (matériel, OS, navigateur…). Pourtant l’effet d’échelle est énorme : un gain de quelques mW sur un site web consulté par un million d’internautes pendant quelques minutes permettrait d’économiser des kWh.

C’est pourquoi le GCL a initié le projet de recherche Web Energy Archive (WEA) qui vise à constituer une base de référence internationale de l’évolution de la consommation d’énergie des sites Web. L’outil WEA permet de mesurer la consommation d’énergie réelle côté client de la page d’accueil des sites web, avec les différents navigateurs du marché. A découvrir gratuitement sur www.webenergyarchive.com.

 

Pour plus d’information : info@greencodelab.fr - www.greencodelab.fr - www.webenergyarchive.com

Thierry LEBOUCQ, Dirigeant KaliTerre

Un logiciel, ça consomme de l'énergie et des ressources ! Souvent négligé au détriment du matériel, le logiciel est un formidable levier de la réduction de l'empreinte du SI. C’est dans cette idée que la société KaliTerre a initié le projet de recherche Code Vert en collaboration avec la start-up spécialisée dans l’analyse de code TOCEA, le laboratoire de recherche de l’ICAM et l’éditeur de logiciel SIGMA.

Ce projet permet le développement de l’outil Greenspector qui vise à accompagner les développeurs vers l’intégration de bonnes pratiques, fournir aux chefs de projet des métriques d’éco-conception, offrir aux gestionnaires du parc un audit du niveau d’éco-conception et prioriser les actions de l’équipe selon des critères concrets. L’outil est disponible en mode SaaS (Software as a Service) mais aussi en plug-in Sonar et Eclipse. A terme, plus de 150 règles d’éco-conception permettront d’optimiser les applications en termes d’énergie, de mémoire et de performance sur les langages Java, Java Android, HTML, CSS et JavaSript.

 

Pour plus d’information : contact@kaliterre.fr - www.kaliterre.fr – www.code-vert.org